Actualités

L’avenir des jeux vidéos existe-t-il déjà ?

« Un jeu de stratégie alliant géolocalisation, réseau social et … sport » Alexandre

Ingress est un jeu en réalité alternée développé par Google. J’ai eu la chance de rencontrer  quatre joueurs afin de recueillir leur avis sur ce jeu et de comprendre pourquoi Ingress a une telle notoriété. (Voir l’article de présentation du jeu Ingress).

 

Les joueurs d’Ingress

Alexandre, 33 ans, ingénieur informatique, a découvert Ingress par le biais d’un joueur d’un autre jeu.

Dominique, 40 ans, marié et deux enfants, infirmier, explique « Je ne suis pas/plus un joueur. J’ai vécu les débuts de l’informatique, du jeu vidéo. J’ai pas mal joué à beaucoup de jeux, de consoles.. Et petit à petit j’ai laissé tomber. Depuis quelques années, plus grand chose. J’ai entendu parler d’Ingress dans une émission sur le Web, Androtec, en janvier. J’ai trouvé le concept intéressant, voire intrigant, alors je l’ai installé… mais je ne l’ai pas ouvert et testé tout de suite. Après en avoir à nouveau entendu parler dans cette même émission 3 mois après, je l’essayais et je l’adoptais. »

Sakulan, une jeune fille de 26 ans, développeuse web habitant à Nancy : « J’ai toujours été une joueuse depuis toute petite🙂. J’ai connu le jeu grâce à un ami que j’ai rencontré dans le MMORPG Aion. Il venait de le découvrir et m’a invité à le tester. Il l’a d’ailleurs comparé à ce type de jeu, car il y a deux factions, il faut gagner de l’expérience pour avoir plus de puissance afin de détruire les portails adverses et les garder afin d’être la faction « dominatrice ». De plus, il y a pas mal d’interactions avec les autres joueurs du même camp car ensemble il est possible d’unir nos forces pour reprendre des portails qu’il n’aurait pas été possible de détruire seul. »

Enfin, Julien 33 ans, opérateur en production, me précise « J’ai découvert l’existence de ce jeu grâce à un article paru sur un forum que je suis régulièrement. Je m’y suis intéressé, à cause de la marque Google, j’ai trouvé bizarre qu’ils sortent un jeu de réalité augmenté, basé sur les positions GPS. J’ai donc lu cet article, et comme le concept me plaisait beaucoup, j’ai décidé de tester… INGRESS est le seul jeu auquel je joue. J’ai commencé à jouer au début du mois de novembre 2013, et avant ça, je n’ai jamais eu l’habitude de jouer avec mon smartphone, et honnêtement, même étant addict d’INGRESS, je n’arrive toujours pas à jouer à d’autre jeu que celui-ci. »

 

Ingress en quelques mots, c’est …

Afin de comprendre le concept d’Ingress, je leur ai tout d’abord demandé de me décrire ce jeu de manière simple et concise : Pour alexandre, Ingress « est un jeu de stratégie alliant géolocalisation, réseau social et … sport ». Pour Sakulan, « Pour moi c’est un jeu assez simple de prime abord mais qui cache pas mal de subtilités. Il est adapté à tout type de joueurs. Certains lieux de nos villes sont en fait des portails qu’il est possible de « capturer ». Il faut alors essayer de le protéger contre les attaques adverses, le but étant alors de se développer le plus possible. » Pour Dominique, « C’est un jeu en réalité augmentée,  mêlant une histoire fantastique/futuriste et des lieux et des déplacements réels.  Deux factions s’affrontent pour essayer de la contrôler : Les éclairés,  qui croient aux bienfaits de cette énergie pour l’évolution de l’homme,  du savoir ; et les résistants, qui veulent protéger l’homme tant que l’on n’en sait pas plus sur elle. Toute intervention,  toute interaction dans et avec le jeu ne peut se faire qu’à l’endroit réel de ces portails.». Enfin, pour Julien, « INGRESS est un jeu de science-fiction en réalité augmentée, basé sur votre position GPS. Il vous force à vous déplacer, et visiter des lieux que vous ne visiteriez jamais autrement ».

 

Forces et faiblesses d’Ingress

J’ai ensuite voulu comprendre quels étaient pour eux les forces de ce jeu :

  • Rencontrer des personnes d’horizons variés dans un contexte agréable et ludique. Partager, développer un esprit de communauté. Le jeu est à l’origine de belles rencontres, avec des gens à qui nous n’aurions jamais parlé autrement et qui sont tous (pour le moment) très agréables, amis ou ennemis. Ce qui est étonnant dans ce jeu, c’est de voir à quel point les gens sont capables de collaborer ensembles enfin de réaliser des projets de grande envergure, pour une chose aussi futile qu’un jeu sur smartphone.
  • Découvrir des lieux, à coté de chez nous ou non, où nous n’aurions jamais mis les pieds par hasard. (Re)découvrir notre patrimoine, notre histoire. Aller se promener.
  • Permet de sortir de chez soi et de faire du sport en jouant (et vice versa)
  • Définir des stratégies
  • La force du jeu est également son histoire, à la fois si proche et si éloignée de la réalité, mais qui pour tout amateur de science-fiction peut sembler si réelle.

Ainsi que les faiblesses :

  • Sa consommation en énergie, les smartphone se vident rapidement
  • Ce jeu peu devenir très addictif, chronophage
  • Il peut finir par sembler répétitif
  • Il parait compliqué au début
  • après une bonne journée de boulot, on a peut être justement envie de se poser devant sa télé, et pas forcément crapahuter dans un quartier qui peut se trouver loin de chez soi s’il n y a pas beaucoup de portails à proximité de sa maison
  • La fameuse collecte de données de localisation ou de photos par le géant Google.

 

En conclusion

Il faut reconnaître que Google n’en est pas à son coup d’essai dans l’exercice de géolocalisation. Toutefois, Ingress est la première application qui permet de découvrir les alentours de chez soi de manière ludique, novatrice et sociale. Et ce jeu pourrait ouvrir la voie à de nouvelles tendances, manières de vivre, de travailler ou de se divertir. Dominique imagine « que la frontière entre le réel et le virtuel, le monde du jeu,  des logiciels, etc…  va devenir de plus en plus mince… Pour une plus grande immersion,  une meilleure expérience de jeu ou d’utilisation. Et tout est imaginable… Des utilisations dans la vie quotidienne,  dans l’éducation,  le tourisme,  etc… Le champ des possibles est tellement vaste… ». Et Julien pense « que ce jeu sert à faire des statistiques pour améliorer les systèmes GPS du futur, ou qu’il servira à améliorer la cartographie ».

Un énorme merci à OptimusPrim, MrMout, Dmmngn et à Sakulan.

 

Télécharger l’appli Ingress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :