Actualités

Les jeux connectés au monde réel débarquent – Ingress

Avec les avancées de la réalité augmentée, de la géolocalisation et le fait de jouer en mode multijoueurs, il n’y avait qu’un pas pour créer des jeux multijoueurs géolocalisés associant monde imaginaire et monde réel.

10551918_10203262253012116_1611736647_n (1)Google vient d’en faire la démonstration en créant Ingress (disponible sur androïde et IOS), un jeu ou des portails virtuels sont implantés un peu partout dans le monde réel. De la matière venue d’un autre monde envahit notre monde. Cette matière exotique proviendrait des « façonneurs ». Deux factions se battent, les « résistants » pensants qu’il ne faut pas faire confiance aux « façonneurs », les « illuminés » voulant accueillir les « façonneurs ».

Les joueurs doivent donc retrouver les portails en marchant dans le monde réel, installer des armes et des systèmes de défense, et relier les portails entre eux. La faction inverse fait de même en tentant d’attaquer les portails déjà récupérés.

J’ai testé ce jeu novateur qui ouvre la voie à un nouveau type de divertissement, et j’ai pu hacker un portail près de chez moi. Ensuite, j’ai récupéré 9 boules de matière exotique.

Le jeu se déroule en temps réel dans le monde entier avec plus de 2 millions de joueurs en juillet 2014, dans plus de 200 pays.

https://www.ingress.com/

 

Test du jeu : Une journée sur Nancy

Afin de tester Ingress, j’ai expérimenté le jeu pendant une journée sur Nancy. Dans un premier temps, il faut noter que le jeu n’est pas traduit en Français. Toutefois, les tutos traduits permettent de se familiariser aisément à la découverte des fonctionnalités (un bon tuto ici).  Ensuite, je me suis baladé en ville. Il est très facile de trouver des portails, il y en a un peu partout.

 

Les possibilités du jeu

  • photo 1Observation : J’ai tout d’abord débuté ma quête par une observation des lieux. J’ai découvert plusieurs portails qui étaient déjà hackés. En arrivant sur les lieux, je me suis surpris à observer les passants avec leur portable à la main pour dénicher des joueurs. J’ai alors rechargé les « résonateurs » placés par mon équipe sur les portails. En recherchant dans les tutos, je me suis rendu compte que les « résonateurs » permettent de déployer les portails pour les relier entre eux.
  • Attaque de portails ennemis : Je me suis ensuite risqué à me balader sur des territoires ennemis mais les moyens de défenses placés sur leur portails m’ont attaqué. Je suis très vite revenu sur le territoire ami.
  • Recherche de portails neutres : J’ai débusqué 4 portails neutres. Je me suis alors empressé de les hacker, et de placer des « résonateurs » dessus.
  • Défense des portails amis : En hackant un portail, des armes nous sont donnés. J’ai alors placé des armes de défenses sur les portails récupérés pour le compte de mon équipe.
  • Relier les portails entre eux : Afin d’alimenter les portails à distance, il est possible de les relier entre eux. J’avais récupéré des clés en hackant certains portails, ces clés m’ont permis de relier 3 portails entre eux.

 

Les intérêts du jeu

  • photo 2Redécouvrir les monuments et lieux qui nous entourent : La recherche des portails placés à des endroits historiques m’ont permis de redécouvrir les lieux que je fréquente tous les jours : des statues, des églises ou des édifices. Je passe devant ces monuments depuis tellement longtemps que je n’y prêtais même plus attention. Ce jeu a le mérite de m’avoir fait découvrir ou redécouvrir les alentours d’une manière très ludique.
  • Qui dit multijoueurs dit entraide : Je pensais débuter le jeu seul. Toutefois, dès le premier jour, je me suis rendu compte que toute une communauté de joueurs existait sur Nancy, et plusieurs personnes sont venues spontanément me proposer leur aide et me proposer des lieux ou je pourrais hacker des portails.
  • Je ne suis pas sportif, mais ce jeu m’a tout de même fait marcher quelques kilomètres : Porté par le jeu et par le côté ludique de la recherche de portails, j’ai marché dans les rues de Nancy pour me rendre devant les monuments, églises… Quelques kilomètres en une journée, ce n’est peut être pas grand chose, mais cela ne m’était pas arrivé de le faire depuis longtemps.
  • Je me suis arrêté dans les villages pour découvrir des édifices que je ne soupçonnais même pas :  Un monument aux morts, une statue, une chapelle. Sur le trajet de 25 kilomètres qui relie mon habitation à mon travail, je me suis arrêté dans 3 villages et j’ai découvert 3 monuments. Ce jeu a également le mérite de me faire découvrir des choses autour de chez moi.

 

Publicités

1 Trackback / Pingback

  1. Qui d’autre souhaite rejoindre Ingress ? | Relayeur.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :