Actualités

Pour rendre simple, lisible et compréhensible un volume important de données, l’Homme utilisera des broyeurs de données (Relai 18HQ-1)

Aujourd’hui, le monde est inondé de données numériques. Chaque jour, c’est des millions de millions d’octets de données qui s’ajoutent aux données existantes sur la toile : vidéos, photos, réseaux sociaux, articles, blogs, transactions,… Et la tendance va s’accentuer de manière exponentielle avec la montée du Web 2.0, les informations véhiculées par les smartphone toujours plus importantes, et la montée en puissance des objets connectés. Sans parler des pays émergents qui vont acquérir Internet dans les années à venir. Cette masse de données génère des difficultés pour l’avenir : Comment traiter toutes ces informations et que peut-on en faire ?

Pour rendre simple, lisible et compréhensible un volume important de données, l’Homme utilisera-t-il des broyeurs de données ?

En science-fiction, le nombre d’oeuvres et d’ouvrages prédisant l’avenir en recoupant un grand nombre de données est important. « Minority Report » est un film américain réalisé par Steven Spielberg, adaptation cinématographique de la nouvelle éponyme de Philip K. Dick, sorti sur les écrans en 2002. Il met en scène une agence Précrime, qui éradique la criminalité avant qu’un méfait arrive, grâce aux visions du futur fournies par trois individus pré-cognitifs : c’est la connaissance d’informations concernant des événements et des situations futures selon des modalités inexpliquées scientifiquement à l’heure actuelle. Ces individus se trouvent être des personnifications de dispositifs qui traitent et analysent un grand nombre de données.

Cela reste de la science fiction. Mais est-ce si improbable ?

En 2008, Google sort un projet nommé « Google Flu Trends ». En agrégeant les requêtes de recherche google des internautes, il prévoit l’évolution de l’épidémie de grippe dans plus de 25 pays. Cet outil devance d’une dizaine de jours le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) et permet de réduire l’impact de la grippe. Google Flu Trends est un exemple de l’intelligence collective qui peut être utilisé pour identifier les tendances et calculer des prévisions. Pour aller plus loin, on parle aujourd’hui de Big Data et d’outils qui permettront de recouper un volume conséquent de données, disparates, des données qui évoluent très rapidement et de recouper des types de données différentes. Le principe des big data est triple : 1. recouper des informations avant même une requête : ou lieu de créer une base de données avec l’ensemble des facture de Mr Martin sur les 3 ans antérieurs, il est plus simple de stocker « Mr Martin achète du pain tous les mercredi midi et parfois une brioche » ; 2. recouper des informations qui sont de types différents : comment recouper une photo, une vidéo, du texte et de l’audio ? Des outils vont permettre de décortiquer les données pour les associés : reconnaissance faciale sur photo ou vidéo, transcription de bande sonore en texte, modélisation 3D d’objets pris en photo, analyse lexicale de texte… ; 3. les algorithmes d’analyse devront raisonner en inductif et non en déductif : vous êtes sur le bord de la route et souhaitez traverser. Le raisonnement déductif sera d’analyser des paramètres très compliqués : observation des véhicules, analyse de leur vitesse, accélération ou décélération, corrélation à la météo, analyse de la circulation… Le raisonnement inductif sera de prendre la décision de traverser suivant l’expérience antérieure : la voiture semble assez loin pour me permettre de traverser. Les recherches sur les big data s’effectuent en prévisions politiques, industrielles, marketing pour déterminer les tendances d’achats, moteurs de recherches, santé, … Toutefois, il faudra contrôler les enjeux éthiques mais laisserons nous les ordinateurs décider à notre place : nous ne savons plus pourquoi la grippe apparaît à tel endroit, mais nous savons l’enrayer : dans ce cas, est-ce que les machines font entrave à la liberté de décision et à la dignité humaine ?

La question n’est plus de savoir si l’Homme utilisera des broyeurs de données pour rendre simple, lisible et compréhensible un volume important de données, mais quand ?

Les technologies ne cessent d’évoluer, les réglementations sont régulièrement renouvelées, les entreprises sont soumises à des pressions politiques, technologiques et concurrentielles… Mais comment se préparer aujourd’hui à demain ?

Je suis toujours à l’affût des nouvelles techniques et tendances qui pourraient nous permettre d’inventer l’avenir, d’imaginer des nouvelles idées de business et de structurer nos projets. N’hésitez donc pas à me laisser un petit message pour me faire part de votre vision.

Si vous avez aimé cet article, ou que vous êtes en désaccord avec les points abordés, la meilleure manière de me le dire est de donner votre point de vue en commentaire. Vous pouvez retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Bon travail à tous.

Aurélien Ferry

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :