Actualités

Quels seront les textiles de demain ?

Ils seront résistants à l’usure, recyclables, connectés ou médicamenteux

Le textile n’est pas seulement l’apanage du monde du vêtement. Il est utilisé dans toutes sortes de lieux et de milieux : dans le médical, dans l’habitât, dans le sport, dans les transports dont les voitures, dans le bâtiment, dans la défense, les emballages et dans l’agroalimentaire, dans l’agriculture et l’environnement, dans la sécurité et la protection…

Toutefois, un bouleversement économique mondiale est en train de s’opérer aujourd’hui même : la pénurie du coton, les faibles coûts de conception des textiles par le monde asiatique, les attentes du monde professionnel et des consommateurs de plus en plus poussées … tous ces facteurs impliquent qu’il faudra trouver et inventer de nouvelles fibres et de nouvelles formes de textiles pour demain. Et cette révolution est déjà en marche.

Dans son rapport de 2013 intitulé « La nouvelle France industrielle », le ministère du redressement productif explique que « malgré des préjugés tenaces, le textile reste une industrie très présente en France et fortement innovante. Son renouveau […] est amorcé par la diversification de PME historiques vers les textiles techniques et le développement de fibres nouvelles : tissus biosourcés, fibres intelligentes captant l’énergie solaire ou donnant des informations corporelles, vêtements aux vertus curatives ou à mémoire de forme… ».

Le 27 février 2014, lors d’un café des techniques organisé par le Conservatoire National des Arts et Métiers en collaboration avec l’Université de Lorraine intitulé : « Les textiles intelligents, quels seront les textiles de demain ? », deux professionnels sont venus exposer leur vision :

Frédéric Lecoanet, directeur du Centre d’essais textile lorrain (CETELOR) : centre de recherche et laboratoire de contrôle des fibres, fils et textiles pour aider les entreprises à développer de nouveaux matériaux, service de Nancy Université, regroupant 18 personnes, travaillant pour 150 entreprises dont 30 hors de France, et ayant 350 tests à leur catalogue.

imprime-ceramique-2-dd593e67Thierry Heim, dirigeant de HT Concept et diffusion, bureau d’étude et bureau de développement de 4 personnes, qui met au point des tissus techniques (vêtements de travail de protection et vêtements de sport), qui produit environ 300.000 mètres de tissu par an et qui intervient en aval du confectionneur.

L’appellation et la terminologie
Il faut distinguer deux termes : les textiles intelligents (en anglais SMART textiles) englobent des objets technologiques qui sont introduits dans les textiles pour capter des informations (rythme cardiaque, température, …) et les transmettre à des terminaux (smartphones, tablettes, ordinateurs, …) ; et les textiles techniques sont des textiles avec des propriétés et des caractéristiques spécifiques. Nous nous intéresserons ici qu’aux textiles techniques.

Les enjeux
Les textiles de demain vont devoir avoir des caractéristiques précises en fonction de leur utilisation :

  • Lavable : on pense peu à cette caractéristique qui pourtant est capitale, essentiellement dans le secteur du vêtement ;
  • beau, agréable au toucher : pour être utilisé, commercialisé et acheté ;
  • résistants à l’usure / qui ne s’arrache pas : l’exemple le plus flagrant et le monde hospitalier qui utilise une énorme quantité de textiles (draps, linge de lit, …). Pour une grande part, l’usure des textiles n’est pas générée par l’utilisation des draps ou linge mais par le lavage de ces textiles. Un textile qui résistera à plus de lavages sera donc beaucoup plus économique pour les hôpitaux.
  • avec des propriétés thermiques spécifiques : le corps émet de la chaleur, le but du textile technique est de garder cette chaleur grâce à une résistance calorifique thermique (RCT) forte. Il faut concevoir des vêtements avec des membranes pour avoir des textiles avec un fort RCT mais assez léger à porter.
  • qui protèges des ondes électromagnétiques : notamment pour les équipements de protection individuel (EPI).
  • recyclable : Depuis longtemps, les vêtements des pompiers étaient conçus en kevlar (textile très résistant, qui brûle très difficilement). Toutefois, ce textile est très dur à recycler. Il va falloir trouver de nouveaux textiles aux propriétés similaires au kevlar, mais recyclable.

Les matières utilisées pour les textiles de demain
Les textiles de demain devront associer deux formes :

  • les matières naturelles qui ont des caractéristiques exceptionnelles par rapport au fibres de synthèses : le lin et le chanvre sont des produits d’avenir, les fibres végétales ont également un grand avenir.
  • les matières artificielles. Par exemple le fils de soie, extrêmement résistant mais peu rentable, sera remplacé par des tissus en fibres de carbone. Ce textile est déjà utilisé dans les voitures et dans les réacteurs d’avion.

Ce qu’on sait déjà faire aujourd’hui

  • Une entreprise japonaise vient d’inventer un textile qui se rétrécie quand il fait froid, un vêtement conçu avec ce textile enserre un peu plus le corps de la personne lorsqu’il fait froid et donc maintient la chaleur plus longtemps.
  • Il est possible d’inclure de la chimie dans le textile pour que le vêtement change de couleur en fonction de la température. La discipline est appelée de la thermochromie (La thermochromie est la capacité de certains matériaux de changer de couleur en fonction de la température).
  • Il existe des tissus associés à de bactéries qui “mangent” les tâches. On parle alors de vêtements sans lavage. Cela reste pour le moment un argument commercial.
  • HT Concept et Diffusion a créé un textilequialliepolyuréthane et céramique. Aussi improbable que cela paraisse, ce mélange permet au vêtement de laisser passer la vapeur d’eau, et donc la sueur, la céramique ayant cette caractéristique de régulation thermique. Des tests ont permis de démontrer que ce mélange permet :
    • d’améliorer l’équilibre du corps, et pourrait être utilisé pour des personnes qui ont des problèmes d’équilibre, et des personnes âgées ;
    • améliorer les performances sportives d’endurance, avec une meilleure régulation thermique ;
    • moins de perte hydrique, donc moins de fatigue.
  • Les textiles peuvent également être utilisés comme des médicaments, on parle alors de « texticament » :
    • des textiles introduits dans le corps et qui filtrent le sang ;
    • des textiles tressés pour remplacer des artères ;
    • des bas de contention ;
    • un textile qui contient des substances et qui les libère au contact du corps (une fois lavé, le textile n’est plus actif, mais peut être renduit de substance manuellement).
  • Dans le milieu du bâtiment, des entreprises conçoivent des textiles en cuivre antibactériens.

L’avenir du textile au niveau mondial
Aujourd’hui, le japon, et plus particulièrement le monde asiatique est précurseur sur les textiles.
Tous les textiles transformables et recyclables de l’Europe sont aujourd’hui rachetés par la Chine devant la pénurie de coton.
En France, et même en Europe, lorsque l’on produit un nouveau textile, les entreprises doivent répondre à un grand nombre de normes exclusivement créées pour garantir la sécurité des consommateurs. Les normes du continent asiatique sont beaucoup moins contraignantes.
Selon Mr Lecoanet, dans les années à venir, le monde asiatique continuera à concevoir des textiles de grandes séries. Le monde Européen s’intéressera alors aux petites séries et aux vêtements innovants.

Les technologies ne cessent d’évoluer, les réglementations sont régulièrement renouvelées, les entreprises sont soumises à des pressions politiques, technologiques et concurrentielles… Mais comment se préparer aujourd’hui à demain ?

Je suis toujours à l’affût des nouvelles techniques et tendances qui pourraient nous permettre d’inventer l’avenir, d’imaginer des nouvelles idées de business et de structurer nos projets. N’hésitez donc pas à me laisser un petit message pour me faire part de votre vision.

Si vous avez aimé cet article, ou que vous êtes en désaccord avec les points abordés, la meilleure manière de me le dire est de donner votre point de vue en commentaire. Vous pouvez retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Bon travail à tous.

Aurélien Ferry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :