Actualités

Production à valeur ajoutée (Fichier libre et gratuit à télécharger)

http://bit.ly/10owP77
Produire et faire du chiffre d’affaires ne suffisent plus ; il faut savoir produire à Valeur Ajoutée et savoir faire la chasse aux sources à non valeur ajoutée.

Produire et faire du chiffre d’affaires ne suffisent plus ; il faut savoir produire à Valeur Ajoutée et savoir faire la chasse aux sources à non valeur ajoutée.
L’objet de la Production à Valeur Ajoutée ou PVA est de répondre à ce double enjeu..
Bien que peu connue en France, cette méthode d’appui à la mutation aide les entreprises à acquérir de nouvelles méthodes d’organisation pour créer de la valeur, garder ou reprendre des parts de marché et maintenir ainsi de l’activité et des emplois.
Dans un contexte de concurrence intensive et de mondialisation croissante, toute entreprise industrielle est confrontée à la même exigence : rester performante.
 Qu’est-ce que la PVA ?
La Production à Valeur Ajoutée (PVA), est un principe d’optimisation des coûts et des délais dans un processus de Production d’un bien ou d’un service.
La PVA n’est pas exclusivement dédiée aux entreprises manufacturières. Elle est également destinée aux entreprises de services qui livrent aussi des produits à leurs clients. Les banques, par exemple, ne parlent plus de services financiers, mais de produits financiers.
Il est nécessaire de définir parfaitement, dans le cadre de la PVA, ce qui est de la Valeur Ajoutée et déterminer ce qui n’est pas Valeur Ajoutée.
Les activités à valeur ajoutée sont toutes les activités qui contribuent à transformer la matière première en produit fini ou à augmenter la valeur d’un service rendu à un client.
Le but de la PVA nécessite de bien cerner le besoin du client, pour lui fournir le produit ou le service qu’il souhaite, au moment ou il en a besoin.
Ces notions de coûts et de délais ajustés au client sont fondamentales en PVA.
La performance d’une entreprise passe par la réponse adaptée à ces deux éléments, en intégrant dans la production, la réduction optimale des coûts et la chasse des sources de non valeur ajoutée.
L’entreprise “optimisée” produit plus et produit mieux.
 La PVA :  Produire plus et produire mieux, à ressources constantes

Globalement,  les chefs d’entreprise expriment leur recherche de meilleure rentabilité par des réponses d’investissement, alors que bien souvent les premières actions à mener consistent par des méthodes simples mais efficaces à optimiser certains postes et à repenser l’organisation.

En intervenant sur l’environnement immédiat de la fabrication, c’est-à-dire sur « les modes opératoires » de l’organisation des ateliers et sur la notion de goulot d’étranglement **la PVA amène des améliorations durables dans la productivité. Il s’agit alors d’entreprise « optimisée »
 Une démarche structurée

1 – Une sensibilisation de l’ensemble des salariés à la démarche est amenée par une  journée de formation avec l’atelier de fabrication de bateaux .
L’objectif est de s’assurer de l’adhésion des salariés au processus de changement, leur faire acquérir une vision partagée de l’ entreprise optimisée et les bases d’un langage commun.

2 – La mise en place du  groupe appelé « IMPACT »  ; Constitué de  6 à 7 salariés, son rôle est, avec l’appui de l’animateur Toptech, de lister l’ensemble des dysfonctionnements ou problèmes sources de gaspillages.
D’une entreprise à l’autre le nombre de gaspillages varie de 90 à 120 ( 80% seront éliminés).

3 –  Une ou deux journées de travail de réflexion permet au groupe  d’imaginer toutes les améliorations qui peuvent être apportées et les organiser dans  le cadre d’un plan d’actions intégrant les technologies utilisées en PVA .
Ce plan d’actions doit être, validé par le chef d’entreprise absent des travaux du groupe ; il  fait l’objet d’une contractualisation de résultat entre le chef d’entreprise, les salariés et Toptech .

4 – L’implantation ; Il s’agit de la mise en place du plan d’actions par les salariés.

5 – Le rodage : la mesure régulière des indicateurs permet de s’assurer que les moyens de traitement des gaspillages mis en place sont suivis .

L’ensemble de la démarche est réalisée sur une période courte , de 3 à 4 semaines .
D’une entreprise à l’autre,  des gains de productivité obtenus sur les goulots d’étranglement traités varient de 15% à 25%. Il est alors possible de parler d’ “atelier optimisé” .
 Diverses technologies sont utilisées par la PVA– Le FLO, acronyme de – fuite – longueur – ouverture, permet de travailler sur l’amélioration des flux  et  l’écoulement des commandes
– Le KAIZEN IMPACT, processus de production donne les moyens aux employés de repenser les processus de production en flux tendus et réduire les gaspillages (temps d’attente, transport, surproduction…)
– Le SMED concerne,  la réduction du temps de mise en route et donne plus de flexibilité à l’ensemble ,  et l’entraide entre les postes ( rôle du docteur et de l’infirmier).
– Le KANBAN, est un outil de gestion des stocks par la mise en place de repérages visuels.
– Le 5 « S » consiste en des actions de débarras, rangement, nettoyage, ordre et  rigueur en vue de diminuer la non qualité
– L’aménagement d’usine permet de passer d’un aménagement par procédé de fabrication à un aménagement par famille de produits.
Enfin, la PVA peut être implantée quelle que soit la taille ou le secteur d’activité ; mais il faut au moins une condition :

Le chef d’entreprise doit être ouvert à de nouvelles méthodes d’organisation, avoir le souci d’impliquer ses salariés, leur faire confiance et montrer une réelle envie d’amener un changement.

 
Rédacteur
Danièle Laval,
Développeur de projets, Intervenante CNE-Cnam Toulouse

 

Les technologies ne cessent d’évoluer, les réglementations sont régulièrement renouvelées, les entreprises sont soumises à des pressions politiques, technologiques et concurrentielles… Mais comment se préparer aujourd’hui à demain ?

Je suis toujours à l’affût des nouvelles techniques et tendances qui pourraient nous permettre d’inventer l’avenir, d’imaginer des nouvelles idées de business et de structurer nos projets. N’hésitez donc pas à me laisser un petit message pour me faire part de votre vision.

Si vous avez aimé cet article, ou que vous êtes en désaccord avec les points abordés, la meilleure manière de me le dire est de donner votre point de vue en commentaire. Vous pouvez retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Bon travail à tous.

Aurélien Ferry

Publicités

1 Trackback / Pingback

  1. Production à valeur ajoutée | C²consultants | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :