Actualités

Entretien annuel de progrès (Fichier libre et gratuit à télécharger)

http://bit.ly/WdoKU0
Si le salarié progresse … alors l’entreprise progresse
Si l’entreprise progresse … alors le salarié peut progresser

Si le salarié progresse … alors l’entreprise progresse
Si l’entreprise progresse … alors le salarié peut progresser
Pourquoi mettre en place des entretiens de progrès dans son entreprise ?
• Se conformer à l’Accord National Interprofessionnel de 2003 et à la loi de 2004 sur la réforme de la formation professionnelle
• Evaluer de manière concrète et objective la performance de vos collaborateurs
• Leur permettre de s’auto évaluer et d’être acteur de leur développement professionnel
• Repérer finement les besoins de formation et de développement des compétences des salariés
• Permettre de fixer des objectifs et les suivre au cours de l’année
• Faire passer des messages aux collaborateurs et bénéficier en retour de remontées d’informationLes trois « choses à faire »
1- Définir ses objectifs :
Mettre en place des entretiens de progrès dans son entreprise est un véritable projet. Le dirigeant doit être au clair sur :
• Quels sont les objectifs de cette démarche ? Quels sont les résultats attendus ?
• Quels moyens suis-je en mesure de mobiliser pour y parvenir ?2- Impliquer l’encadrement intermédiaire
Vos chefs d’équipe ou de service doivent comprendre l’intérêt d’un tel dispositif et ce qu’il peut leur apporter. Il convient de les informer voire les former afin qu’ils soient en capacité de mener les entretiens dans de bonnes conditions3- Sensibiliser les salariés
Les salariés ont traditionnellement peur de ce type de rencontre qui implique un jugement du supérieur hiérarchique. Les aider à préparer l’entretien doit permettre de « désacraliser » la démarche et de les mettre en confiance.Les trois erreurs à éviter
1- Ne pas définir de trame d’entretien
L’absence de trame, de grille d’entretien, de fiche de poste conduit à une démarche non professionnelle qui peut virer rapidement en « discussion de bistrot ». La mise en place doit être outillée tant du côté manager que du coté salarié.

2- Se comporter comme dans un rapport professeur-élève
Cette rencontre doit être vécue comme un échange entre professionnels. Autant que possible, il convient de permettre au salarié d’analyser objectivement ses résultats par lui-même avant de réagir et de construire avec lui des mesures correctives.

3- Rester « général sans s’appuyer sur des faits »
Lors de l’entretien, il convient, en permanence, de s’appuyer sur des faits afin que les échanges soient concrets et que les éléments abordés soient compris et acceptés.

Christian Bataille
Alain Leroy

 

Les technologies ne cessent d’évoluer, les réglementations sont régulièrement renouvelées, les entreprises sont soumises à des pressions politiques, technologiques et concurrentielles… Mais comment se préparer aujourd’hui à demain ?

Je suis toujours à l’affût des nouvelles techniques et tendances qui pourraient nous permettre d’inventer l’avenir, d’imaginer des nouvelles idées de business et de structurer nos projets. N’hésitez donc pas à me laisser un petit message pour me faire part de votre vision.

Si vous avez aimé cet article, ou que vous êtes en désaccord avec les points abordés, la meilleure manière de me le dire est de donner votre point de vue en commentaire. Vous pouvez retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Bon travail à tous.

Aurélien Ferry

Publicités

1 Trackback / Pingback

  1. Les 5 clés de succès du manager de petite équipe | Relayeur.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :