Actualités

Développement de la créativité (Fichier libre et gratuit à télécharger)

http://bit.ly/UQ7OkS
La créativité se définit comme une démarche consistant à produire, seul ou en groupe, des idées multiples, puis de choisir celles qui peuvent être réalisables au regard d’une situation posée.

La créativité se définit comme une démarche consistant  à produire, seul ou en groupe, des idées multiples, puis de choisir celles qui peuvent être réalisables au regard d’une situation posée.

Les domaines d’application de la créativité sont aussi nombreux que les types de problématiques à résoudre ; il peut s’agir  du champ du développement territorial, du monde de l’entreprise ou de la création d’activités, du domaine social, de celui de l’environnement…

Si les démarches de créativité peuvent être menées seul, elles sont le plus souvent utilisées dans le milieu professionnel, en groupe.

La créativité est un préalable essentiel à l’innovation, moteur de l’économie.

Cadre et attitudes propices à la créativité

La créativité liée à l’utilisation de méthodes pour résoudre un problème et faisant référence à la production de solutions créatives, ne doit pas être confondue avec le fait d’”être créatif” qui se réfère à une personne ayant un cerveau élaboré d’une certaine manière et  des neurones connectés d’une certaine façon.

Pour être en situation de créativité il faut tout d’abord pouvoir prendre du recul par rapport à la lourdeur et à la répétitivité du quotidien.

Dès le début d’une séance de créativité en groupe, l’animateur doit rappeler les règles sur les attitudes qui doivent être adoptées par chacun des membres du groupe :

  • Tout d’abord, le non jugement. Juger, que ce soit en bien ou en mal, tue la créativité et ne permet pas l’enchaînement des idées. Une idée A entraîne une idée B qui entraîne une idée C, et c…. C’est pourquoi si l’un des membres du groupe porte un jugement sur l’idée A, le processus d’enchaînement d’idées est cassé.
  • Le respect et la confiance sont également très importants. Par exemple, lors d’un brainstorming avec des élus, des chefs d’entreprise, des agents de développement, il faut prendre la précaution de mettre tous les participants à l’aise concernant leur fonction et abolir les questions hiérarchiques, financières… au risque de ne voir personne se lancer dans la démarche.
  • Par ailleurs, l’écoute est élémentaire ; chacun des participants est à même de contribuer à l’avancée de la séance. Plus l’on aura d’idées à considérer, plus on augmentera les chances de découvrir de nouvelles choses
  • Dernière attitude indispensable : la rigueur dans le suivi de la méthode proposée. La rigueur permet de libérer l’intuition de manière méthodique.
Cerner le champ de la problématique
La créativité doit être menée dans le cadre d’un enjeu ou d’un but clarifié en amont.
Que veut-on, ou que va-t-on chercher ? La définition doit être précise, voire contraignante.
La créativité est un recours pour trouver quelque chose qui prendra la forme d’une action souhaitée.
Plus le monde du problème, c’est-à-dire l’objet du problème  et les objets de son environnement seront bien posés, et plus le groupe  pourra s’orienter vers la solution.
Le rôle de l’animateur sera de recentrer, si besoin est,  le groupe sur le sujet de la réflexion.

.

Les méthodes de production d’ idées
On  les appelle, résolution de problème, génération d’idées ou de concepts, brainstorming, mindmapping, scénarios futurs…ce sont des approches différentes pour solutionner un problème.
Les méthodes sont aussi nombreuses que les praticiens notoires qui les utilisent, à savoir, autour d’une centaine. Mais certaines se recoupent,  d’autres se ressemblent, d’autres encore, utilisent le mélange de plusieurs.
Les trois méthodes « qualifiées » le plus souvent pratiquées :
  • celle qui privilégie que l’émission d’une quantité d’idées amène à la qualité de l’action voulue.
Réalisée seul ou en groupe, elle utilise les techniques de stimulation :
le détour par l’imaginaire et l’investigation de la réalité sont devenues systématiques. Dans les travaux de recherche et développement qui peuvent durer plusieurs mois, les personnes impliquées n’étant pas toujours les mêmes, les techniques pourront être adaptées et être articulées dans le temps.
Le procédé par analogie, consiste, lui,  à porter le regard du côté de la réalité pour y trouver des idées ; ce fut le cas pour le velcro, qui s’est inspiré du règne végétal.
 
  • celle qui pose comme préalable que « la solution est dans …le problème ».
Cette méthode peut être résumée comme suit :
Des caractéristiques communes existent parmi les idées innovantes et de rupture. Au lieu de chercher dans toutes les directions, pourquoi ne pas se concentrer uniquement sur les idées qui correspondent à ces caractéristiques.
L’une de ces caractéristiques est le principe du « monde clos ».
 
Ce principe a été mis en avant en examinant des milliers de solutions créatives : dans 95% des cas, il s’est avéré que la solution était dans le problème lui-même.
Le principe fondamental du « monde clos » fonctionne avec cinq outils : la multiplication, la suppression, l’unification, la division et casser la symétrie.
 
Un exemple illustrant l’outil de la multiplication :
Lors de la mise au point d’un vaccin contre une maladie, il est fréquent d’utiliser le virus à la cause de la maladie, et d’aider à immuniser le corps contre cette maladie. C’est sur cette règle de base qui consiste à dire que pour se débarrasser de quelque chose il suffit, parfois, d’en rajouter pour obtenir une réelle solution efficace.
  • celle qui met en action « la pensée latérale ». Il s’agit notamment de la méthode illustrée par « les 6 chapeaux ».
Cette méthode consiste à réfléchir en suivant une approche exploratoire selon six modes de pensées, symbolisés par six chapeaux de couleur différentes : le mode de pensée en chapeau blanc s’intéresse aux données factuelles, le rouge, à l’expression des émotions ou à l’intuition, le noir, aux risques potentiels, le jaune, aux avantages d’une idée ou d’une situation, et le chapeau bleu, à la vision globale d’un sujet.
Les règles du jeu de cette méthode consistent à séparer les différents types de réflexion et à adopter un seul mode de pensée à la fois, de façon à éviter toutes confusions dans les idées ou les opinions ; En regardant ensemble dans la même direction, pour régler une même question, les participants contribuent à développer une « pensée parallèle » qui  ouvre davantage le champ des idées, et permet l’exploration à partir d’idées des autres participants.
 
Les erreurs à éviter
– Ne pas savoir sélectionner les bonnes idées
La créativité ne s’arrête pas à la génération d’idées nouvelles. Il faut savoir réaliser un tri judicieux, c’est-à-dire faire une évaluation pour ne retenir que les idées réalisables ; puis faire la sélection finale et pouvoir retenir «  la bonne idée »  dans tout ce qui est exploitable.
 
– Faire de  la pseudo créativité
C’est-à-dire mobiliser des personnes sans avoir un projet réellement finalisé
 
– Ne pas être assez rigoureux quand on fait appel à l’intuition et laisser les membres d’un groupe s’éparpiller dans leur réflexion, sans pouvoir revenir au sujet principal.
 
– Utiliser les techniques de façon aveugle, sans discernement, ce qui serait contre productif.
 
 
Rédacteur
Danièle Laval,
Développeur de projets, Intervenante CNE-Cnam Toulouse

 

Les technologies ne cessent d’évoluer, les réglementations sont régulièrement renouvelées, les entreprises sont soumises à des pressions politiques, technologiques et concurrentielles… Mais comment se préparer aujourd’hui à demain ?

Je suis toujours à l’affût des nouvelles techniques et tendances qui pourraient nous permettre d’inventer l’avenir, d’imaginer des nouvelles idées de business et de structurer nos projets. N’hésitez donc pas à me laisser un petit message pour me faire part de votre vision.

Si vous avez aimé cet article, ou que vous êtes en désaccord avec les points abordés, la meilleure manière de me le dire est de donner votre point de vue en commentaire. Vous pouvez retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Bon travail à tous.

Aurélien Ferry

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :