Actualités

Objectif 2254 : La télévision est sociale, interactive, connectée et immersive

Ces 60 dernières années, la télévision a connu de grandes évolutions : les technologies ont grandement évoluées, pour passer des tubes cathodiques aux écrans plasmas, LCD ou autres. De plus, chaque période a connu de nouveaux styles télévisuels depuis les speakerines aux émissions de téléréalités en tout genre.

Toutefois, le modèle économique et la façon de « consommer » la télévision n’ont pas grandement évolués depuis l’époque d’après guerre.

La société CSC (mise en oeuvre de solutions et de services basés sur les technologies de l’information) a rédigé un livre blanc intitulé « Le futur de la télévision », ou elle expose la consommation « traditionnelle » de la télévision : consommation passive organisée autour de rendez-vous à des heures clés avec une recherche d’audience maximum ainsi que la maîtrise des contenus et des programmes sous une vision « éditoriale ».

Marche 1 – Aujourd’hui – Probabilité 100%

Ces piliers de la télévision sont en train de voler en éclat : nous pouvons constater une baisse d’audience des « grandes chaînes » ainsi qu’une augmentation du nombre de chaînes de télévision disponibles, regroupées en « bouquets ».

La télévision analogique s’est effacée au bénéfice de la télévision numérique terrestre (TNT).

Avec l’apparition de nouvelles technologies, la télévision n’est plus cantonnée aux téléviseurs, mais se regarde sur toutes sortes de terminaux : ordinateurs, spartphone, …

Ces avancées entraînent de nouveaux modes de consommation qui obligent le secteur télévisuel à réagir en conséquence : apparition des Replay qui cassent le modèle standard du rendez-vous à heure fixe, apparition des vidéos à la demande (VOD), les box regroupent une multitude de services… Les techniques et technologies évoluent, aussi bien pour les téléviseurs avec, par exemple, l’arrivée de la 3D avec lunettes, mais aussi dans le cinéma avec une barrière de plus en plus mince entre des scènes filmées, et des scènes produites en images de synthèse.
Résumé de la table ronde sur la Télé du Futur qui a eu lieu au Salon de la Télé 2007.

Intervenants : Laure Kaltenbach, Emmanuel Hoog, Pierre Olivier Bardet, Jean Rozat, Catherine Le Drogo, Pierre Mathieu et Claire Leproust

Marche 2 – Dans les mois à venir – Probabilité 80%

La télévision devient sociale et connectée. Internet s’invite dans nos téléviseurs soit par le biais des box, soit dans les téléviseurs eux mêmes. Les box intensifient leurs services avec des jeux, des applications et des technologies associées. Les modèles économiques se déterminent autour de boutiques en ligne, ou stores, avec des apps à télécharger.

En 2012, Samsung sort la Smart TV Interactions : Reconnaissance automatique du visage pour se connecter à votre compte Internet et à toutes les applications, Reconnaissance vocale pour lancer les chaînes et les applications, Visioconférences, Détection des mouvements pour pointer l’écran, Contrôle de la télévision avec des gestes simples, Connexion Internet sur les sites de votre choix, Navigation sur les pages web, Choix des programmes de manière intuitive.

Les émissions sortent de l’écran avec des échanges et des conversations, avec des communautés, des systèmes de recommandation. Nous voyons également apparaître et se généraliser la gamification de la télévision, en rendant les services ludiques et participatifs. La télévision se personnalise : les téléspectateurs deviennent des usagers au centre de l’expérience. Progressivement, les télécommandes disparaissent au profit de commandes vocales. Les smartphones et tablettes jouent également le rôle de télécommandes : clic sur le programme télévision, échanges, recommandations, …

Pour ou contre la liberté d’expression sur tous les sujets ?

La liberté d’opinion et d’expression est l’une des premières libertés politiques et plus généralement libertés fondamentales.

Toutefois, un débat peut être soulevé sur les thèmes de cette liberté d’expression. Est-ce que la liberté d’expression doit s’appliquer sur des sujets sensibles qui peuvent soulever des populations entières ?

Lors de sujets sensibles, certains voient la liberté d’expression bafouée, d’autres pensent que le droit à la liberté d’expression doit avoir des limites afin de rester dans le cadre du respect d’autrui.

Qu’en pensez-vous ? Quelles sont les limites de la liberté d’expression, pour vous ?

Marche 3 – Dans les années à venir – Probabilité 60%

Les technologies s’intensifient. Nous découvrons les télévisions 3D sans lunettes.

La reconnaissance de mouvement vient enrichir les commandes vocales pour contrôler la télévision. La technologie existe déjà, notamment avec Kinect.

De plus, des liens cliquables apparaîssent directement dans les programmes afin de donner des informations. Vous regardez votre série préférée, puis il vous prend l’envie soudaine de connaître le nom d’un acteur. En un mouvement, votre série se met en pause et vous donne toutes les informations utiles sur cet acteur. Un peu plus tard, un personnage porte des chaussures qui vous plaisent. Un clic plus tard, vous vous retrouvez sur un site de vente en ligne et vous vous achetez ces mêmes chaussures.

Les programmes sont à la carte, et sans temporalité. Tels les Replay actuel, vous regardez les émissions à l’heure qu’il vous convient.

Marche 4 – Dans les dizaines d’années à venir – Probabilité 40%

En 2009, le réalisateur mexicain Guillermo del Toro envisage de nouvelles pistes pour l’avenir du cinéma : le rapprochement du cinéma et du jeu vidéo. L’histoire n’est pas « chronologique », et le téléspectateur peut, à sa guise, changer d’angle de vue, zoomer, dézoomer, puisse balader hors champ.

Tel un jeu vidéo, le spectateur a la possibilité de se « balader » dans le scénario. En allant encore plus loin, le téléspectateur peut influencer le scénario. Il peut à se guise défaire, reconstruire et modeler les séquences du film, voir même changer la fin.

Les films deviennent interactifs : une multitude de scénarii peuvent être créé à partir d’un film, augmentant radicalement la durée de vie de l’histoire.

Marche 5 – Dans les siècles à venir – Probabilité 20%

La télévision sort de l’écran pour devenir holographique. L’écran n’est plus indispensable et l’image envahit les salons. Le téléspectateur est littéralement plongé au coeur du programme ou du film.

Le cabinet de recherche européen IMEC est d’ailleurs actuellement en train de mettre au point un écran ayant la capacité de dynamiser un hologramme.

Après le son, c’est à l’image de devenir 5.1. Les personnages sont autour du téléspectateur : devant, derrière, sur les côtés. Et le téléspectateur peut interagir avec les personnages grâce à la reconnaissance des mouvements et à la reconnaissance vocale.

Le modèle économique est entièrement repensé. Les publicités sont entièrement repensées. Les publicités sont entièrement personnalisées en croisant les données sur les personnes : achats effectués, réseaux sociaux, programmes regardés.

Directement connecté à son compte bancaire, la télévision est un téléachat en temps réel et en permanence donnant la possibilité d’acheter des produits à tout moment.

La télévision est donc sociale, connectée, interactive et le téléspectateur est immergé et actif.

Publicités

1 Comment on Objectif 2254 : La télévision est sociale, interactive, connectée et immersive

  1. Cédric tabouret // septembre 9, 2012 à 2:34 // Réponse

    Un des enjeux du futur de la télévision est de savoir si le matériel télévisuel va rejoindre le matériel informatique. Cette convergence est partagée par beaucoup de spécialistes en technologie : probable équipement dans 10/15 ans : une smart-TV qui remplacera TV et ordinateur de bureau + une tablette et/ou smartphone + éventuellement un ordinateur portable le tout lié à un écosystème plus ou moins fermé.
    La reconnaissance de mouvement et vocale parait inéluctable, en tout cas beaucoup plus que la 3D même sans lunette qui ne présente pas à l’heure actuelle l’impression d’être au point (angle de vision, troubles liés, …). L’autre point sera sur les fournisseurs de contenu : seront-ils ceux des écosystèmes induits (iTunes, Amazon, Google, Microsoft) ou seront-ils encore nos chaines classiques (TF1, …) ? Personnellement je pense pour le premier cas avec la disparition des chaines généralistes et avec un programme télévisuel plus spécialisé (information, sport, …).
    Il s’agit d’un enjeu important pour nos chaines nationales, qui se sont déjà fait dépasser par certaines entreprises (Apple avec iTunes notamment) dans de le domaine de la VOD et ont voit bien qu’il est très difficile, une fois l’écosystème en place, de reprendre des parts de marché.

    J'aime

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Relayeur d'avenir
  2. Objectif 2254 : La télévision est sociale, interactive, connectée et ... | Relayeur d'avenir | Scoop.it
  3. Objectif 2254 : La télévision est sociale, interactive, connectée et immersive | Futurologie | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :